Dental Tribune Algeria

Une nouvelle colle pourrait changer le monde de la dentisterie

By Dental Tribune International
December 20, 2019

VICTORIA, Colombie-Britannique, Canada : Dans un développement récent qui pourrait changer le marché des adhésifs en dentisterie et dans d'autres industries, des chercheurs du département de chimie de l'Université de Victoria (UVic) ont mis au point une nouvelle " hyper-colle ". Les chercheurs espèrent rendre tout ce qui existe, des implants médicaux aux vêtements de protection, plus résistant à la corrosion, et ont des plans pour que le produit soit sur le marché le plus tôt possible.

Dans le cadre de cette étude, l'équipe de chimistes et de chercheurs en matériaux composites a découvert une méthode largement applicable pour lier les plastiques et les fibres synthétiques au niveau moléculaire par une procédure appelée réticulation.

S'adressant au Dental Tribune International au sujet de l'impact que la colle pourrait avoir sur l'industrie dentaire, le chercheur principal, le professeur Jeremy E. Wulff, a déclaré : " En principe, le réticulant pourrait être utilisé pour promouvoir l'adhésion entre l'émail ou d'autres parties de la dent et une grande variété de polymères synthétiques. Cela pourrait permettre l'utilisation de plus de polymères inertes dans la réparation et la reconstruction des dents que ceux qui sont actuellement employés. Alternativement, le réticulant pourrait être utilisé comme un agent de renforcement de l'émail, de la même manière que nous l'utilisons actuellement pour renforcer les tissus polymères comme le polyéthylène tissé à ultra haut poids moléculaire".

Expliquant que les adhésifs traditionnels fonctionnent soit par des effets d'énergie de surface, soit par réaction avec les groupes polaires à la surface des polymères, M. Wulff a noté : "C'est bien pour les choses qui ont une énergie de surface élevée et beaucoup de groupes fonctionnels. Cependant, beaucoup de choses que nous aimerions pouvoir coller comme le polyéthylène et le polypropylène n'ont pas ces caractéristiques et, par conséquent, les adhésifs traditionnels ont tendance à échouer pour ces matériaux".

Bien qu'il existe une vaste gamme de colles sur le marché, M. Wulff a déclaré que ce qui distingue ce nouveau produit des autres est qu'il réagit par insertion dans des liaisons carbone-hydrogène, oxygène-hydrogène ou azote-hydrogène. " Comme pratiquement tous les polymères (sauf le Téflon) contiennent des liaisons C-H, le réticulant fonctionne pour fournir une bonne adhérence pour à peu près tout. En fait, il fonctionne mieux pour des choses comme le polyéthylène haute densité, qui sont très difficiles à appliquer avec les adhésifs traditionnels ", a-t-il expliqué.

Selon M. Wulff, le produit joue déjà un rôle important dans le réseau des matériaux optimisés pour le confort, la résilience opérationnelle, le transport thermique et la survie. De plus, une équipe de chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique, de l'UVic et de l'Université de l'Alberta collabore à la création d'un gilet pare-balles de haute performance. Epic Ventures, l'entreprise qui a parrainé la recherche, lance actuellement une entreprise dérivée appelée XlynX Materials pour commercialiser le réticulant ; toutefois, M. Wulff n'a pas été en mesure de commenter le moment où la colle atteindra le marché des consommateurs.

L'étude, intitulée " A broadly applicable cross-linker for aliphatic polymers containing C-H bonds ", a été publiée le 15 novembre 2019 dans Science.

Comments are closed here.

© 2020 - All rights reserved - Dental Tribune International