Dental Tribune Algeria

Interview : « Tout commence par le bon adhésif dentinaire. »

By Kuraray Noritake Dental
June 15, 2021

Dr Max Andrup, diplômé de l’université d’Umeå en 2010, tient actuellement un cabinet privé dans la ville d’Hudiksvall, en Suède, où il s’adonne à sa passion pour la dentisterie restauratrice avec une approche biomimétique. Dans cette interview, il nous parle de l’avenir de la dentisterie restauratrice et nous explique pourquoi il se fie aux produits de Kuraray Noritake Dental pour son flux de travail quotidien.

Dr Andrup, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours professionnel dentaire jusqu’à présent ?
Pendant les premières années de ma carrière, j’ai suivi une formation de chirurgie buccale et maxillo-faciale. Pour diverses raisons, j’ai fini par acheter mon propre cabinet, ce qui a été la meilleure décision de ma vie ! Cela me permet de prendre mon temps avec les patients et de me concentrer sur la qualité élevée des traitements prodigués, le tout en compagnie de collègues avec lesquels j’adore collaborer.

Comment est née votre passion pour la dentisterie restauratrice ?
J’ai toujours adoré redonner aux patients une dentition fonctionnelle et esthétique. Je ne suis pas sûr de la raison précise qui m’a poussé à le faire mais j’ai commencé à explorer les comptes de dentistes sur les réseaux sociaux pour élargir mon horizon et voir comment les autres s’en sortaient en situations cliniques difficiles. Cela a marqué un tournant dans ma carrière car j’ai j’y ai trouvé énormément de sources d’inspiration et ai appris beaucoup de ces partages.

Avez-vous une philosophie en matière de dentisterie ? Le cas échéant, quels sont vos principes directeurs ?
Sachant que bon nombre de personnes n’aiment pas vraiment aller chez le dentiste, mon objectif au sein de mon cabinet a toujours été non seulement de prodiguer d’excellents soins bucco-dentaires, mais aussi d’offrir à mes patients une expérience agréable et synonyme de détente. Mon objectif absolu est qu’aucun patient ne s’inquiète en pensant à sa consultation. Je ne demande pas aux patients d’attendre leur visite avec impatience non plus, mais en tous cas, cette idée ne doit pas leur faire perdre le sommeil.

Quand avez-vous découvert la gamme de solutions Kuraray Noritake Dental pour la première fois ?
Il y a environ trois ans, j’ai trouvé des comptes Instagram qui parlaient d’adhésifs de référence et de dentisterie restauratrice biomimétique. Cela a éveillé mon intérêt et j’ai commencé à lire de nombreuses revues scientifiques afin de comprendre pourquoi certains adhésifs fonctionnent mieux que d’autres, pourquoi certains composites sont à privilégier pour remplacer de la dentine en profondeur, etc. Je voyais toujours ressortir les produits d’une entreprise en particulier : Kuraray Noritake Dental. Je n’avais jamais travaillé avec ces produits auparavant mais comme mes lectures et mes observations m’avaient convaincu, j’ai commandé un kit de démarrage avec CLEARFILTM SE Protect, CLEARFIL MAJESTYTM Flow et CLEARFILTM AP-X. Je n’ai jamais regretté cette décision !

Quels produits Kuraray Noritake Dental utilisez-vous dans votre flux de travail quotidien et pourquoi ?
Le produit dont je ne pourrais plus me passer aujourd’hui est l’adhésif CLEARFILTM SE Protect. Il présente un tel degré de recherches et de supports cliniques qu’il m’assure une entière confiance dans la réalisation de la dentisterie restauratrice. Il contient le monomère MDPB, qui entraîne une moindre dégradation du collage. Pour atteindre une force de liaison de l’ordre de 40–50 MPa*, CLEARFILTM SE Protect est l’adhésif dentinaire qu’il vous faut.
* en fonction de la méthode de test

Quelles tendances ou axes prioritaire pensez-vous observer dans le domaine de la dentisterie restauratrice à terme ?
Malheureusement, je pense que la tendance dans ce domaine restera à la simplification par des matériaux de restauration « bulk fill » et des adhésifs en une étape. Je peux comprendre pourquoi : les procédures simples sont plus rapides et beaucoup de cliniciens ont un temps très limité. Mais la vérité, c’est que cela prend du temps de développer une liaison solide à la dentine et il faut bien comprendre comment fonctionnent les matériaux pour obtenir une adhérence durable.

Ces dernières années, nous avons vu l’émergence de nouvelles technologies qui permettent de mieux étudier ce qui se passe dans le fond d’une cavité remplie de matériaux « bulk filll ». Comme l’on peut s’y attendre, les contraintes dues à la contraction lors du processus de polymérisation forment des interstices dans les fonds de cavité. Il en résulte une sensibilité post-opératoire, puis une dégradation de l’adhérence. Pour obtenir une adhérence solide et durable à la dentine, il faut certes utiliser un adhésif de référence tel que CLEARFILTM SE Protect mais si vous ne respectez pas la couche hybride et placez du « bulk filll » par dessus, vous avez toutes les chances d’échouer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International